Les cours vidéos

Cash Game

 

Heads Up

 

Sit-And-Go

 

MTT

 

Finale France Poker Tour V : bilan d'un retour aux sources

Aller en bas

20012010

Message 

Finale France Poker Tour V : bilan d'un retour aux sources







En quelques années, Le France Poker Tour est devenu une institution dans le paysage du poker live français sous la houlette d’Antoine Dorin et Guillaume Gleize, les deux figures historiques de cette compétition dont la finale de la 5ème édition se déroule ce mois-ci à l’Aviation Club de France à Paris sous les auspices du sponsor Winamax.
Un retour en France logique mais compliqué

L’histoire de cette série de tournois pas comme les autres n’a pas été un long fleuve tranquille, loin s’en faut. En 2007 des rumeurs d’annulation pure et simple de la finale avaient circulé après que le cercle de jeux ACF ait décidé de se conformer aux lois françaises en vigueur sur le poker en ligne.
Advertisement
Unibet Poker

Une bonne partie des qualifiés étant issus de tournois disputés sur internet, le club de poker parisien avait en effet annoncé de but en blanc qu’à l’avenir « aucun joueur se prévalant d'une qualification en ligne ne pourra participer à (leurs) tournois ». Sponsorisé à l’époque par Unibet, le France Poker Tour se retrouva donc contraint de déménager ses éditions suivantes sous des cieux plus cléments, la dernière finale s’étant par exemple jouée à Sanremo en Italie.

Cette année marque donc le grand retour du FPT sur les Champs Élysées, mais pas seulement. Pour la première fois en cinq éditions, cette compétition essentiellement tournée vers les joueurs de poker amateur avec ses qualifications en tournois gratuits dans 13 villes-étapes de France, la Finale du FPT présente un droit d’entrée. Loin d’être juste symbolique, ce buy-in de 1.000€ transforme ipso facto une finale où les amateurs régnaient sans partage en un « vrai » tournoi de niveau international.
Un retour aux sources qui a suscité beaucoup de questions

Avec ce droit d’entrée direct (et conséquent) permettant à quiconque de s’inscrire sans passer par les qualifications et le fait que la finale se déroule dans un lieu où croisent de nombreux requins du poker live, la finale du France Poker Tour a totalement changé de nature et d’esprit. Comment ces changements ont-ils été accueillis ? C’est ce que nous avons voulu découvrir en arpentant les salles de jeux de l’ACF qui accueillait la deuxième manche d’une finale étalée sur trois semaines afin de pouvoir accueillir les nombreux joueurs inscrits directement et qualifiés live ou online.

Lorsque furent annoncées les modalités de la Finale du FTP V, plusieurs grands bouleversements prirent les participants amateurs par surprise : non seulement le FPT revenait à Paris et se disputait avec un droit d’entrée de 1.000€, mais étant donnée le nombre de joueurs cette finale devrait se dérouler sur trois semaines avec deux week-ends consacrés aux Jours 1 et 2 avant de terminer le tournoi une semaine plus tard une fois l’EPT Deauville terminé. Un calendrier un peu complexe mais inévitable pour accueillir les nombreux participants dans un cercle de poker à l’espace restreint.

Tous ces changements ont tout d’abord rencontré une certaine résistance de la part des amateurs, notamment à cause du fait de devoir se déplacer à plusieurs reprises sur Paris avec les problèmes d’organisation et de coût que cela suppose pour les amateurs venus de Province. Cette nouvelle formule mettait par ailleurs un point final à l’esprit « 100% amateurs » qui prédominait les années précédentes, faisant redouter à de nombreux qualifiés de se faire manger tout cru par les professionnels présents. En effet, ce n’était plus seulement le Team Winamax, sponsor de l’épreuve, qui allait se présenter à la finale, mais une bonne partie du gratin du poker parisien et français.
Guillaume Gleize : "un choc positif"

Pour Guillaume Gleize, directeur des tournois du France Poker Tour, ce changement de décor était non seulement logique mais aussi bienvenu pour renforcer l'image du FPT : « Ca nous a fait un ‘choc’ de ramener la finale du France Poker Tour en France. Mais c’est un choc positif que d’avoir pu passer d’une finale quasiment ‘cachée’ en Italie à une belle finale dans un lieu prestigieux, exposée aux yeux de tous au milieu des professionnels et des grands noms du poker. »

Une fois le principe d'un retour en France entériné, le choix de l'ACF s'est imposé naturellement en raison des liens historiques entre le cercle de jeu et cette compétition, mais aussi de contraintes légales et organisationnelles : « Il faut bien comprendre que nous n’avions pas tant de solutions que ça pour faire revenir la finale du FPT en France. Certes les lois vont changer en ce qui concerne le poker en ligne, mais pour ce qui est de distribuer de l’argent dans un tournoi de poker, on ne peut pas sortir du cadre des cercles et des casinos. Et on ne le pourra jamais. Étant donné les contraintes d’espace et de dates notamment, lorsque nous avons eu l’opportunité d’organiser la compétition à l’ACF nous n’avons pas tergiversé longtemps. »

Même si à titre personnel son rôle de directeur s'est retrouvé réduit à sa plus simple expression, la bonne nature du toujours souriant Gleize a rapidement pris le dessus pour l'intérêt supérieur de cette compétition qu'il anime depuis plusieurs années : « On m’a demandé de m’asseoir pour m’annoncer le fait que je ne serai pas, pour la première fois, l’arbitre officiel de la finale du France Poker Tour. Les règles sont très strictes sur ce point en France, nous étions obligés de passer la main au personnel du cercle en ce qui concerne la direction du tournoi. Si on voulait accueillir les joueurs français en France, et non à Sanremo ou ailleurs à l’étranger, il fallait accepter ce fait, moi le premier. »

Observateur privilégié, Guillaume Gleize n’en reste pas moins actif pendant la compétition, surveillant le déroulement de la finale et apportant son expertise pour déterminer le nombre de niveaux par journée par exemple. Lorsqu’on lui fit remarquer que cette finale FPT n’a connu quasiment aucun incident (ce qui est rare dans un tournoi de poker quelqu’il soit), il nous explique que cela est en grande partie du au cadre « intimidant pour les qualifiés qui se retrouvent dans un environnement très sélect et en face de grands joueurs. C’est quand même impressionnant de se retrouver à la même table que Freddy Deeb et pouvoir se dire qu’on a réussi à lui passer un bluff ! »

Les deux premiers week-end s'étant déroulé sans le moindre accroc, Guillaume Gleize est donc globalement très satisfait de ce retour aux sources pour une compétition qu’il a vu grandir au côté d’Antoine Dorin, président de la FFJP et fondateur du France Poker Tour.
Déferlement de pros dans un field d'amateurs

Pour les joueurs professionnels participant à cette finale, la question de la pertinence du retour du FPT à l’ACF semble presque incongrue. Il suffit d’ailleurs d’examiner la liste des noms en présence pour se convaincre de la grosse différence entre cette année et la finale de l’an passé. En 2009 Nicolas ‘nickofer’ Ferrier était venu à bout d’un field dont les terreurs étaient essentiellement les pros du Team Winamax venus en force mais conscients que leur rôle premier n’était pas de semer la désolation dans les rangs amateurs mais bien de permettre à ces derniers de pouvoir jouer contre de grands joueurs tout en représentant le sponsor principal de l’événement. Bien sûr cela ne signifie aucunement que ces derniers allaient jouer avec le frein à main, mais à part l’incentive de devenir champion de France la motivation était surtout du côté des amateurs.

Cette année changement radical de ce point de vue. Les pros sont venus en force et le niveau s’est considérablement élevé d’une année sur l’autre. Ainsi lors du Jour 2B alors qu’il ne restait qu’une centaine de concurrents en course, on pouvait apercevoir Fabrice Soulier, Antony Lellouche, Freddy Deeb, Alexia Portal, Michel Abécassis, Philippe Narboni ou Manuel Bevand, mais aussi de nombreux professionnels peut-être moins connus mais tout aussi redoutables comme Cyril ‘DonLimit’ André ou Nicolas Babel, sans oublier tous ceux qui étaient déjà passé par l’ACF pour tenter leur chance les jours précédents : Ludovic Lacay, Antoine Saout, François Tardieu, Germain Gillard, Jean Paul Pasqualini, Julien Brécard, Aurélien Guiglini, Gabriel Nassif, Rui Cao, Guillaume de la Gorce, Jérôme Zerbib, Benjamin Pollack, et tant d’autres qui font la force de ce poker français qui a largement gagné ses lettres de noblesses sur le circuit mondial.
Fabrice Soulier : "une situation win/win pour tous"

Pour Fabrice ‘FabSoul’ Soulier, recordman français de places payées sur une seule série WSOP, c’était l’occasion aussi de son propre retour sur le France Poker Tour après sa dernière participation coïncidant avec la dernière visite du FPT à l’ACF. A l’époque le pro français était sponsorisé par Unibet mais c’est sous ses nouvelles couleurs d’Everest Poker qu’il est parvenu à se qualifier pour le Jour 3 avec un tapis un peu en-dessous de la moyenne. Pour lui ce retour aux sources du FPT est une excellente initiative : « Cela devient un field intéressant pour tout le monde. Les joueurs amateurs sont contents de pouvoir jouer contre des pros, et les pros de jouer contre des joueurs moins expérimentés. »

Le fait d’avoir mis un droit d’entrée de 1.000€ aura été primordial selon 'Fabsoul' pour attirer tout ce beau monde : « c’est un bon deal d’avoir changé le prizepool. En fait c’est une situation win/win (NLDR : gagnant/gagnant), cela permet aux amateurs de gagner en expérience et cela apporte une grosse valeur ajoutée au tournoi pour les pros » qui ne peuvent rester insensible à un premier prix de plus de 150.000€!
Des amateurs conquis par cette nouvelle formule

Mathias 'mattmor23' Rolland, qualifié lors d’une des étapes live, s’est déplacé du Sud de la France pour représenter le club TiWPT de Grasse. « J’ai récupéré le siège d’Antony Lellouche, j’étais content de ne pas jouer contre lui », en revanche il s’est retrouvé à gauche de la charmante Alexia Portal qui aura encore séduit de nombreux amateurs , illustrant les propos de ‘FabSoul’ sur les bienfaits d’un mix équilibré de joueurs amateurs et professionnels.

« Il y a forcément une certaine pression de l’argent, car ce n’est pas le genre de buy-ins auxquels j’ai l’habitude de jouer. En ce qui concerne le niveau lors de ce Jour 2, les joueurs les moins bons qui s’étaient qualifiés un peu par hasard sont tous partis donc le niveau est plus élevé et ca pousse à bien jouer. »

« C’est un super tournoi avec une très belle structure. C’est certain que l’organisation pour se déplacer plusieurs fois à Paris à une semaine d’intervalle ce n’est pas forcément l’idéal, mais bon on s’arrange. »

Un des détails qui avaient fait tiquer les amateurs quant à la tenue de la finale du FPT V à Paris est le fait de devoir s’acquitter d’une cotisation annuelle de 100€ pour avoir accès au cercle de l’ACF. Le sponsor Winamax a rapidement réglé ce souci en s’engageant à rembourser cette cotisation à tous les joueurs qualifiés, permettant finalement à tous de s’offrir une entrée gratuite valable pour un an dans un des plus prestigieux cercles de jeu de la capitale.
Satisfaction générale à mi-parcours de la finale

Après avoir interrogé les participants qui ont eu la chance de vivre de belles heures de poker lors de ces deux premiers week-ends de finale, il semblerait que tous soient satisfaits de ce retour au bercail du France Poker Tour. Les pros sont contents de disputer un tournoi au prizepool conséquent (583.280€) et se sont déplacés en nombre.

Les amateurs, malgré la gêne éventuelle occasionnée par le calendrier sur trois semaines, ne peuvent que se réjouir d’avoir croisé autant de grands noms du poker français et d’avoir une chance de décrocher 1500€ avec une simple place payée, sans compter la découverte d’un des hauts-lieux du poker mondial. L’Aviation Club de France a enregistré une vague de cotisations sans précédent et a vu ses tables de cash game s’animer au point de provoquer de longues listes d’attente comme lors des plus grosses affluences de l’année.
Un bilan chiffré impressionnant pour ce FPT V

Mais de toutes les personnes s’étant réjouies du bon déroulement et du succès de cette finale « made in Paris », la palme de la satisfaction revient sans aucun doute à Antoine Dorin, le père de cette compétition qui n’osait pas espérer un tel succès : « 634 joueurs c’est tout simplement le plus gros tournoi en termes de participants de l’histoire de l’ACF. C’est aussi la première fois que ce cercle accueille quatre Jours 1 pour un même tournoi. Enfin, nous avions annoncé 500.000€ de prizepool et sommes tout prêt des 600.000€. »

D'un point de vue purement comptable, cette cinquième édition du FPT est une réussite sans précédent pour son créateur : « Entre la première saison est celle-ci, le France Poker Tour affiche des chiffres en progression de manière impressionnante : 300 inscrits en saison 1 contre 40.000 cette année, 2000€ de prizepool contre plus de 580.000€ cette saison, 75 finalistes contre 634. En 5 ans le France Poker Tour a vraiment profité de l'explosion du poker et a su aussi participer à ce phénomène en allant à la rencontre des joueurs amateurs dans la France entière. »

Alors certes la finale de France Poker Tour a peut-être perdu un peu de son côté amateur, et il y a fort à parier que la table finale sera dominée par de redoutables pros tels qu’Antony Lellouche, énorme chipleader au soir du Jour 2, mais même en partant avec un à priori pas particulièrement positif, il faut reconnaître que la plus grande partie des craintes que l’on pouvait avoir avant la finale ont été pour l’instant balayées par un succès difficilement contestable.

Nous ferons un bilan complet de cette nouvelle édition du France Poker Tour à la fin des épreuves, mais pour le moment il semble que la synergie entre organisateurs (France Poker Tour), hôtes (ACF), sponsor (Winamax), joueurs pros et amateurs ait fonctionné bien au-delà des attentes de chacun. La France du poker ne peut que s’en réjouir.

Si vous voulez participer aux qualifications pour le prochain France Poker Tour, la meilleure solution est sans aucun doute de vous inscrire et gagner votre place grâce au sponsor officiel : téléchargez gratuitement Winamax Poker et en passant par M-Poker vous bénéficierez en plus d'un bonus de 1er dépôt de 100% jusqu'à 1.000$ et gagnerez en outre le droit de participer à tous les prochains tournois gratuit.

________________________________________________
Pour ceux qui M le Poker !

Invité
m-poker.1fr1.net
Voir votre profil: http://www.m-pokr.fr/profile.forum?mode=editprofile&page_profil=preferences
Récupérer votre mot de passe: http://www.m-pokr.fr/profile.forum?mode=sendpassword

Sam 18 Aoû - 20:44
avatar
Pir0
Quinte Flush Royal
Quinte Flush Royal

Messages : 3140
Date d'inscription : 16/09/2009
Age : 28
Localisation : Hérault

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum